Groupe Toulousain de la Société Psychanalytique de Paris

Evènements

Le Groupe Toulousain de la Société Psychanalytique de Paris organise un certain nombre d’événements : des conférences publiques, des journées scientifiques, des colloques, des rencontres d’auteurs.

S’inscrire au préalable auprès du secrétariat du GT SPP.

 

XXXième Journée Annuelle du GT SPP

« L’affect dans la clinique actuelle »
Samedi 24 mars 2018

Avec Claude SMADJA

 

Salle du Sénéchal, 17 rue de Rémusat, 31000 Toulouse
Organisation scientifique : Christine SAINT-PAUL LAFFONT et Laura COLOMBO.

 

Consultez le programme de la journée ici

 

 

 

Colloques

Aucun évènement à ce jour.

Rencontres avec les auteurs

Aucun événement à venir

 

Conférences publiques

Cycle annuel 2018 sur le thème : « Le symptôme dans la clinique psychanalytique »

 

Mercredi 14 février 2018 à 21h

Le symptôme dans la clinique psychanalytique
chez Freud et ses contemporains

Renate EIBER

Discutant : Bernard BENSIDOUN

Consultez l’affiche ici

Mercredi 13 juin 2018 à 21h

La dimension sociale du symptôme

Thomas CASCALES

Discutante : Catherine BRUNI

 

Mercredi 7 novembre 2018 à 21h

Place, fonction et devenir du symptôme

Dominique HEIMBURGER

Discutant : Jacques MIEDZYRZECKI

 

Organisation scientifique : Laura COLOMBO

Les conférences se déroulent de 21h à 23 h, Salle du Sénéchal, 17 rue de Rémusat, 31000 Toulouse

Inscription auprès du secrétariat par email gtspp@free.fr ou au 05.61.62.33.62

 

Le symptôme dans la clinique psychanalytique chez Freud et ses contemporains

Mercredi 14 février 2018 à 21h

“Le symptôme dans la clinique psychanalytique
chez Freud et ses contemporains”

Depuis les Études sur l’hystérie, le symptôme traverse comme un fil rouge l’œuvre de Freud qui tentera sans cesse d’en comprendre les processus de formation et le sens inconscient.
Dans les psychonévroses, le symptôme comme le rêve, est défini comme une formation de compromis traduisant un conflit inconscient entre une satisfaction pulsionnelle et la défense mise en place contre sa réalisation. Il est l’expression du refoulé et succède à un développement de l’angoisse. Bien qu’utile dans ses capacités de liaison, il n’en est pas moins porteur de déplaisir et nécessite une importante dépense psychique.
A une époque qui, paradoxalement, a tendance à vouloir éradiquer les symptômes au lieu de les comprendre et d’en permettre l’élaboration, enfermant le patient dans un complexe symptomatique, il paraît utile de revenir aux sources de la psychanalyse.

Renate EIBER

Discutant : Bernard BENSIDOUN

Consultez l’affiche ici

Date et horaire : mercredi 14 février 2018, 21:00 - 23:00
Lieu : Salle du Sénéchal, Toulouse